Alerte toxique : j’ai vécu le test du PPMS

Le jeudi 3 mars a 9h30 dans tous les établissements scolaires de la région, il y a eu un PPMS (Plan Particulier de Mise en Sécurité). Le scénario retenu était celui d’un « Accident industriel » ou « Accident résultant d’un transport de matières dangereuses ». Les élèves et les profs ont dû se confiner pendant un certain temps dans des lieux clos. Nous avons fait ce test pour préparer les élèves et les profs à un danger toxique (comme lors de l’incendie de l’usine Lubrizol).

La sonnerie a retenti et nous sommes sortis dans le couloir. On a du rester assis entre 5 et 10 minutes. On pouvait parler mais en chuchotant. Puis une autre sonnerie a annoncé la fin de l’exercice. Quelques minutes avant de faire le test, la prof nous avait expliqué qu’en situation réelle on aurait mis du scotch sur les fenêtres et les portes pour arrêter les fumées toxiques, et qu’on se serait servi des trousses de secours.

Mais je sais ce qu’il faut faire si ça arrive.

Blimy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s